Collègues ...

Collègues ...

Ah les collègues ! Pour tout le monde c'est tout une histoire. Et quelle histoire !

En en parlant avec son entourage, on en rigole forcément, on a tous des anecdotes bien marrantes à raconter. Puis on se rend compte qu'au final, dans n'importe quelle entreprise on retrouve à peu près toujours le même genre d'individu.

Voici quelques exemples de collègues que l'on n'oublie pas, qui nous aggace, etc ... Vous reconnaitrez peut être le même genre de personne que vos collègues et vous poilerez peut être, mais n'oubliez pas une chose, c'est que pour vos collègues vous faites également partit du lot des spécimens habituels.

 

 

Le fainéant        

       

 

Ah, le fainéant! C'est un sacré cas celui là.

On a tous des jours où l'on s'avère moins efficace au boulot, car on a des soucis dans la tête, on est fatigué, etc ...

Mais le fainéant lui, ben des fois on se demande ce qu'il fait là, comment il a bien pu être embauché. Car il peut très bien faire son boulot, on le sait. Mais celui-ci se débrouillera toujours pour en faire le moins possible. Et surtout n'allez pas lui demander de faire une tâche qu'il n'aime pas, il l'esquivera dès la moindre occasion.

Le problème avec ce collègue, c'est que lorsque l'on a contrairement à lui, une conscience professionnelle, eh ben pour rattrapper ce que lui ne fait pas, on s'active encore plus, on donne encore plus de notre energie dans notre travail pour équilibrer tout ça. Car c'est partout pareil, le boulot doit être fait en temps et en heure, on n'a pas le choix.

Alors le fainéant aggace, énerve, parfois même démotive. Et n'allez surtout pas lui dire que c'est un branleur! Oulala, attention il va le prendre très mal!

 

 

Le beau gosse, la bimbo    

    

 

Il y a des gens qui sont beaux et qui le savent. Alors le beau gosse et la bimbo ne passent pas inaperçus. En général on les remarque de très loin. Lors des défilés pour les entretients d'embauche on les remarque forcément dans le lot.

Et leur assurance, leur confiance en eux leur permettent souvent de finir par décrocher le contrat. Sauf que voilà, quand vous travailler avec quelqu'un qui passe plus de temps à se recoiffer, se regarder dans le miroir, ou à faire très attention à ne surtout pas se casser un ongle c'est sacrément galère.

 

La bimbo en général ne veut jamais faire le sale boulot, ben oui attention elle est très sensible et ne veut surtout pas se salir. Il faut garder cette beauté intacte. Et cet atout ils s'en servent tous les jours pour tenter de se faire accepter dans l'équipe, charmer les collègues est tellement iportant pour eux que parfois ils en oublient qu'ils sont là pour bosser.

 

Attention tout de même à ne pas les juger trop rapidement. certains d'entre eux n'ont vraiment rien dans le ciboulot, ok. Mais ce n'est pas le cas de tous les beaux gosses. Il y en a tout de même qui sont également intelligent et bosseur et qui mérite qu'on apprenne à les connaitre.

Alors avant de faire des remarques blessantes apprenner à les connaitre. Parfois vous n'aurez rien à nouer avec eux, mais des fois les apparences sont tellement trompeuses ...

 

Le raleur  

              

 

Il y a des gens qui ne peuvent s'empecher de raler pour un oui ou un non. Moi personnellement, j'adore. J'adore les faire raler pour des broutilles. Je prends ça comme un jeu, c'est bien la meilleur façon de les détendre.

 

Même si parfois à peine arrivé au boulot et entendre raler pour tout et n'importe quoi, peu s'avérer très démotivant et faire que la journée paraisse plus longue. On a tous nos pèriodes de ras le bol au boulot où l'on rale, ben oui il faut bien évacuer à un moment donner. Mais le raleur, ralera toute sa vie. Bien dommage pour lui, il se prive de beaucoup de chose, se sappe le moral tout seul et passe à côté de plein de petite chose agréable de la vie, mais malheureusement il faut faire avec le caractère de chacun.

Alors parfois la meilleure façon de faire taire le raleur, c'est de l'ignorer, de ne même plus faire attention à ses remarques, ou alors se moquer de son attitude ouvertement.

 

 

La fouine       

        

 

Il y a des collègues, qui vous mettent en confiance dès le départ, ils sont gentils, parlent de tout et de rien, ils sont ouverts d'esprit, enfin bref adorable. Puis on se rend vite compte que la moindre phrase qui sort de notre bouche est répété à tout le monde en un rien de temps. Alors attention à la fouine.

 

La fouine parle à tout le monde, aime être appréciée par tous, mais crache également sur tout le monde très aisément. C'est pourquoi il faut vite la débusquer et apprendre à faire bien attention aux mots que l'on emploi lorsque la fouine est dans les parages. Car si la fouine a une dent contre vous, elle ne se gênera pas pour rapporter vos propos, les déformer quelques peu s'il le faut, afin que votre spontanéïté vous revienne en pleine face.

 

La fouine se mèle de tout, veut toujours tout savoir, aime semer la zizanie. Alors apprenez à anticiper ce qu'elle peut utiliser contre vous!! Et pas d'inquiétude, car la fouine finit toujours par retrouver la monnaie de sa pièce. Une personne à qui on ne peut faire confiance, finira toujours par être mise à l'écart pas le plus grand nombre, alors la fouine changera vite de comportement, ou du moins apprendra à se contenir, sous peine de se retrouver bien isolée.

 

Le lèche cul       

              

 

Eh oui il en faut bien au moins un! Un qui cire les pompes de tout le monde, surtout des chefs, pour espérer grimper plus rapidement dans l'entreprise.

Le lèche cul est motivé pour travailler uniquement pour recevoir des compliments et pouvoir se venter de son travail accomplit, il recherche la reconnaissance éternelle des autres.

 

Souvent le lèche cul est de mauvaise foi, et ça ça aggace. Mais que voulez vous, il voudra toujours se faire bien voir, alors fait tout pour ne pas se brouiller avec qui que ce soit, parfois même accusera les autres à sa place pour faire bonne figure. Il vous fera un grand sourire, sera d'accord avec vous, même s'il pense le contraire et si il ne vous apprécie pas il ne se gênera absoluement pas pour vous faire une bonne crasse dès que l'occasion se présentera.

 

Les collègues faut faire avec

Les collègues, on n'a pas le choix il faut faire avec. On s'entend ou non avec eux, il faut bien les supporter. Sans oublier qu'eux font de même avec notre caractère parfois galère. Alors les collègues, ben il faut vite les cerner, apprendre à les connaitre tout en gardant une certaine distance et surtout apprendre à certains moments, à se concentrer sur leurs qualités et faire l'impasse sur leur défault. Car sinon on peut très vite rendre le climat tendu au boulot, et ça ce n'est bon pour personne.

 

On ne peut pas aimer tout le monde, mais il faut tout de même tempérer afin de ne pas rendre la situation trop froide et glaciale. Car il ne faut pas oublier qu'au boulot, on est tous la pour la même chose : gagner sa croute. Alors prenez un maximum de ceux qui vous correspondent et laisser les autres dire ou faire, ils ne se gêneront pas pour vous, ne leur donner pas d'importance.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog