Drôle de drones

Drôle de drones

Treizes centrales nucléaires ont déjà été survolées par des drones depuis le mois de Septembre. On nous assure que ces drones ne peuvent pas être dangereux pour les sites nucléaires, mais qui se cachent derrière? L'inquiétude est tout de même présente et toutes les pistes sont envisagées.

 

Une sacrée organisation

Pour réussir une telle opération, ceux qui se cachent derrière des drones sont sacrément organisés. C'est ce qui rend le phénomène inquiétant surtout lorsqu'il s'agit de centrales nucléaires. Face à l'actualité terroriste du moment, aucune piste ne peut être écartée. Celle d'une plaisanterie d'amateur de ces objets volant reste présente même si elle semble la moins crédible face à l'organisation nécessaire pour une telle oeuvre. Ou alors ils ont vraiment du temps devant eux et on commencer à planifier cela il y a déjà un certains temps.

 

Un exercice?

De nombreux exercices des forces de l'ordre et notemment du GIGN restent secrets afin de les rendre le plus réalistes possible. Alors si toute cette histoire est un simple exercice  pourquoi laisser planer l'inquiétude sur la sécurité de nos centrales nucléaires? Même si des exercices ont déjà eu lieu, par l'infiltration dans des centrales la médiatisation large que prend l'affaire laisse penser que l'exercice de sécurité n'est pas la bonne réponse.

 

Une organisation écolo ou anti-drones?

Greenpeace a très vite été accusé de ces survols, mais à tort. Greenpeace aurait en effet marqué le coup avec son logo sans hésiter ou une banderole bien voyante. Et face à l'information diffusée en masse, ils en auraient profiter pour faire parler d'eux plus que jamais. Alors peut être est-ce une action de ceux qui déplorent de voir arriver ces drones parfois espions dans nos cieux. En allemagne la chancelière a été victime d'une de leur action en pleine campagne. Mais le problème reste toujours que personne ne revendique l'affaire. On en parle beaucoup mais les commanditaires se cachent volontiers, une organisation souhaitant dénoncer quelque chose sur les centrales ou les drones n'aurait pas garder le silence.

 

La piste terroriste

Il y a une semaine on n'entendait parlé dans la presse de plusieurs attentats déjoués en France. Alors le survol des centrales fait forcément peur vu le danger si l'une d'entre elle se voyait être la cible de terroristes fortement équipés et prêts à tout pour causer un maximum de dégats.

On nous annonce cependant que le survol des centrales ne peuvent donner plus d'informations à un groupe terroriste qu'il ne peut en avoir sur google earth. Mouais avec les petits drones à part une caméra on ne peut pas emporter grand chose, mais d'autres drones plus imposants ont également été déployés lors de ces survols. Ceux-ci pourraient transporter des explosifs facilement. Mais on nous affirme haut et fort que même la quantité maximum d'explosif pouvant être emporté par un tel engin ne menace en rien la sécurité des sites, il en faudrait bien plus.

Ce qui fait écarter cette piste est surtout que des terroristes sont en général bien plus discrets et n'auraient pas encourus le risques que les zones aériennes soit plus ardemment contrôlées s'ils souhaitaient y mener une action.

 

La solution chinoise

Début Novembre, la Chine annonce qu'elle travaille sur un moyen de détruire ces drones en plein vol grâce à un faisceau laser. Pas tout à fait au point, mais au vu de l'actualité c'était forcément le bon moment d'en parler et de se faire une bonne pub. Un bon marketing ou un hasard, ça reste à voir.

 

Quelques infos données

Trois personnes passionnées par l'aéronautisme ont été arrêté à 250 mètres d'une centrale, alors qu'il survolait un étang à l'aide de drone afin de faire des images. Mais bien sur ils ne sont en aucun cas responsable des survols des centrales, à eux trois ils n'auraient jamais pu faire un tel exploit avec des petits drones présentant une autonomie plutôt faible.

On nous a aussi annoncé que la gendarmerie avait suivit un de ces drones sur 9 kilomètres, il devait donc s'agir d'un modèle assez performant et donc couteux vu la possibilité de temps de vol. Ce qui induit que ce ne peut pas être un drone destiner au grand public, ceux-ci ne sont pas aussi grand et n'ont pas de telle capacitée de vol.

 

Pas une image

Un gros félin apperçut et on nous montre des photos dans la journée alors qu'il est seul et on ne sait où, par contre de nombreuses centrales survolées mais pas le moindre cliché??

La gendarmerie en aurait suivit au moins un sans même prendre un cliché ou une vidéo? Le personnel de toute ces centrales n'a pas eu le temps de sortir son portable et d'immortaliser un de ces survols, plutôt étrange.

 

Il faudrait peut être que la presse et ceux qui la contrôle arrête de se payer notre tête, car à force d'information contrôlée et de désinformation leur paroles et leurs mots deviennent imbuvables. Alors soit ils ont des clichés et ne veulent pas les montrer car ils savent d'où viennent précisémment ces drônes "sans danger", soit ils les étudient silencieusement car ils ne savent même pas ce qu'ils ont sous les yeux, dans les deux cas il y a de quoi avoir peur!!

Pour le moment les autorités veulent donner l'impression d'être dans le flou total et ne pas alarmer, mais pour ne pas y voir une menace il y a de forte chance qu'ils sachent l'origine ou la motivation de ces survols.

 

Est-ce vraiment des drones?

Alors soit ces drones sont bien connus, soit il s'agit d'autre chose et ce ne serait pas la première fois que des centrales seraient survolées par des objets volant ou drones plus que curieux :

- Témoignage triangle au dessus d'une centrale française

- Fukushima

- Lieu inconnu

 

Bon les vidéos n'ont jamais rien prouvé encore, ben oui avec tout les fakes qui circulent comment savoir maintenant, toujours est-il que les Ovnis (de chez nous ou d'ailleurs, va savoir), ont toujours eu un lien avec le nucléaire, du moins sont souvent aperçut au dessus d'armes ou de centrales nucléaires, ce phénomène n'est pas nouveau, de nombreux militaires ont déjà témoignés dessus.

 

Dans ce cas-ci on nous parle de drones mais nous n'avons aucune image et le silence des autorité nous laisse penser qu'ils pataugent ou qu'ils gardent certaines informations sous clef. Voici un article du Figaro bien intéressant.

Sur France 3 normandie on nous parle du dernier survol avec ces termes "d'un aéronef assimilable à un drone", alors entre un drone et quelque chose qui y ressemble il y a une différence, un drone est tout de même facilement reconnaissables surtout si se sont des jouets disponibles au grand public comme on veut nous le faire croire depuis le début.

 

Rassurez vous

Aucune informations plus précise sur ces survols, donc en attendant on souhaite rassurer la population : nos centrales sont sûres et ne présentent aucun risque. Mais bien sûr, le nucléaire en france a toujours été anodin et aucune radioactivité n'a jamais passé nos frontières. Normal de rassurer, mais en vain, car fukushima aussi était sûre sans parler de tchernobyl dont les radiations n'ont pas atteint nos frontières. Enfin bref, nous attendons tous plus d'informations sur le sujet, mais il va surement falloir être patient, cette affaire risque d'être longue, ... ou très vite passée à la trappe comme temps d'autre qui d'un seul coup sont enfouies dans un silence profond.

 

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog