Les amis !

Les amis !

Nos amis, on y tient. Ces personnes qui nous correspondent sont rares et ces relations ne sont pas toujours simples, un peu comme avec la famille. Il y a des hauts, des bas, mais si on arrive à les conserver malgré les difficultés de la vie malgré l'éloignement inévitable, car chacun trace sa route, ils mettent un peu plus de soleil dans notre vie.

 

Savoir les préserver

Être proche des gens, signifie forcément à un moment où à un autre, partager leur bonheur, mais surtout leur peine. Lorsque mes amies sont mal, j'ai mal. Les voir souffrir, perdues me brise le coeur. Il faut être là pour eux, mais parfois cela s'avère difficile. Tout comme l'inverse. Une sale période à traverser avec de grosses envies de pleurer et voilà qu'on souhaite voir ses amis pour leur prendre un peu de leur force. Mais les voir pleurer à cause de notre chagrin n'est pas simple. Personnellement si ça va vraiment trop mal, je préfère les épargner. Car souffrir c'est dur, quelles que soit les épreuves, mais faire souffrir son entourage c'est pire. La culpabilité qui en découle ne fait que rajouter du mal être qui aggrave les choses. Alors quand on voit déjà notre famille s'inquiéter de notre état, il faut parfois savoir préserver nos amis.

 

Surtout si ces coups durs sont longs à cicatriser, à surmonter. Si on est mal trop longtemps, cela devient difficile à gérer pour les amis. Souvent on dit que c'est dans le malheur qu'on fait le tri de ses amis. C'est bien vrai. Mais parfois on perd les vrais pendant quelque temps tout simplement parce que voir souffrir ses amis peut être trop difficile, cela nous affecte parfois à un tel point que l'on a besoin de prendre du recul, prendre soin de soi et revenir plus tard pour les bons moments, pour les sourires et la déconnade, pour décompresser tout simplement.

 

Alors même si l'on en perd parfois de vue, certains reviendront et ils ne faut en vouloir à personne. Il y a ceux qui sortent de notre vie quand ça va mal parce qu'ils s'en branlent et il y a ceux qui s'éloignent un temps, car notre souffrance les affectent trop.

 

Et lorsque tout le monde est sous l'émotion souvent ça dérape, ça dégénère, parce qu'on ne peut pas gérer tout cela comme on le voudrait, parce qu'on se sent impuissant. Alors ça gueule, ça pleure, ça se déchire. Mais au final parfois tout se remet en place et les rires reviennent et les retrouvailles soulagent.

 

La rancune

La rancune entre amis est difficile à supporter. Pour moi c'est une perte de temps, de l'égoïsme, des gamineries : "tu m'as fait ça, je te pardonnerai jamais!".

Ouah ! Puéril. Si les coups de p.... que certains peuvent vous faire vous font vous rendre compte qu'ils n'ont pas leur place dans votre entourage très bien. Mais si vous êtes rancunier avec vos amis : les vrais. Alors là, vous êtes mal. Il faut arrêter de se concentrer sur ce que l'on peut ou l'on a pu ressentir à ce moment où l'on s'est senti blessé. Il faut également penser à l'autre (Car on est son ami aussi non?!), essayer de se mettre à sa place. Ne pas retenir il ou elle m'a fait du mal, mais tenter de comprendre pourquoi l'amitié peut faire mal. Car les amis, c'est comme la famille, ils nous révèlent des vérités qui blessent ou nous cachent des choses pour nous protéger, pour nous éviter la honte ou la culpabilité.

 

Et surtout je pense qu'à un moment, quand on est vraiment mal, il faut penser à arrêter de soliciter ses amis qui ne peuvent malheureusement plus rien pour nous et oser aller voir un professionnel. Car si on n'arrive pas à remonter la pente, malgré notre entourage c'est que nous sommes malades, ça s'appelle la depression. C'est dur à accepter, à s'avouer mais pour en sortir il faut commencer par arrêter de se le cacher.

Alors la rancune avec vos amis, oubliez, ou vous risquer de vous en éloigner, de les perdre et de le regretter.

 

Les couples d'amis

Les couples d'amis sont un vrai régal. Leurs disputes nous font bien marrer, j'adore lorsqu'ils se balancent leur défault en pleine face devant tout le monde, même si par moment cela devient gênant. Je ne m'en cache pas d'ailleurs, si j'ai l'impression d'être là au mauvais moment, si ça dérappe, si ça chauffe trop : "heu. Ca devient gênant là ! Bon ben nous on va se rentrer hein !"

 

Cela fait du bien de les voir se repprocher, au final, les mêmes choses que dans son propre couple, en général c'est amusant, surtout si on surenchérit, prenant le partit de l'un ou de l'autre ou d'aucun, mais juste histoire de faire monter un peu plus le ton, foutre la merde gentiment.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog