La révélation des pyramides : un documentaire qui donne à réfléchir.

Après avoir vu la bande annonce du documentaire, j'avais plutôt hâte de voir le documentaire au complet. Et j'ai enfin http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_gCaFrHPtmMvbTqy7lZri038Tqhjj5ZSJprnciDoeahR5wYmStrouvé un site où le voir en version sous titré.

Autant vous dire que je l'ai regardé dès que je pouvais, une fois l'adresse trouvée. Et je ne m'attendais pas à de telles "hypothèses", bah oui on va pas dire révélations, il faut rester au conditionnel, hum, hum ...

Enfin bref, je vous invite à le regarder, vous verrez certaines légendes, coïncidences, etc ... différemment.

Ce documentaire, malheureusement ne s'aventure pas aussi loin qu'on le souhaiterait. Il ne représente qu'un tout petit bout de l'iceberg, des nouvelles théories que l'on peut émettre sur l'histoire de l'humanité et de notre planète. Alors voilà, j'aimerais beaucoup avoir vos réactions face à ce documentaire, et bien sur, vous partager quelques théories qui me paraissent "plausibles". Mais bon je ne suis qu'une personne lambda qui veut partager ses réflexions, donc toutes mes théories sont absolument farfelues je suppose ...

Les Égyptiens :

Depuis toujours on cherche comment les égyptiens ont-ils pu construire de telles pyramides, en si peu de temps avec le peu de moyens qu'ils avaient. Et personne n'arrive encore à répondre à ces questions. Alors pourquoi ne pas tout simplement enfin se dire, qu'ils ne sont pas les bâtisseurs de ces pyramides.

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQOt6AXc16aJWYbhEYPjL_Ic9XUUDSKfyWSnj2EY2e4Jtnq8PfjMême nous, nous serions incapables de les construire si vite, avec toute notre technologie, qu'est ce qu'il faut de plus pour convaincre les gens que les égyptiens en étaient absolument incapables ?

Le problème des connaissances que l'on nous apprend, c'est que l'on pense qu'elles sont forcément véridiques. Mais il est fort probable que notre programme d'histoire soit faux, en de nombreux point. Et le corriger sera bien plus long, car il est aujourd'hui, encré dans toutes les têtes.

Pour citer le documentaire, à un moment on nous y annonce que l'on a toujours étudié le contenu des vases et poteries égyptiennes, mais que l'on n'a jamais fait la moindre étude sur le contenant. Et pourtant, ils sont parfois surprenants. On s'en est rendu compte, mais cela ne permet pas de débloquer des fonds suffisants pour les étudier. Alors qu'ils ont peut être plus de réponses à nous donner que leur contenu a pu le faire jusqu'à maintenant.

Les civilisations disparues :

En voyant ce documentaire, j'ai l'espoir de voir que les scientifiques tentent enfin de corroborer les légendes religieuses, ou non, avec les traces que nous avons des anciennes civilisations. Je ne suis pas croyante, mais je pense que la religion est une façon de transmettre certaines connaissances, d'un passé très lointain (du moins à l'échelle temps humaine), qu'il ne faut pas oublier. Tout comme il ne faut pas oublier les guerres mondiales, qui ont été de véritables tragédies, il se pourrait bien que la religion soit en fait une sorte de témoignage transmit, et malheureusement déformé et appauvrit, de l'histoire des anciennes civilisations.

Lorsque l'on étudie les religions, on s'aperçoit qu'elles sont en effet très semblables sur certains points. Le déluge, n'est en effet pas seulement présent dans la bible. Et la puissance supérieure dont il est question, n'est peut être pas un ou plusieurs dieux, mais bel et bien des êtres civilisés bien plus avancés que nous, qui auraient peuplés la planètes, bien avant nous, ou à une époque où nous n'étions pas assez intelligents et développés, pour se rendre compte de l'importance des informations qu'ils tentaient de nous transmettre.

http://img.over-blog.com/400x345/4/23/42/31/10/antarctique.PNGL'Atlantide est sûrement un des plus grands mystères du monde, une civilisation oubliée, disparue, mais qui a peut être bel et bien existé. 

Si la planète avait un axe et des pôles différents, l'antarctique était alors peut être un continent habitable à l'époque, et qui sait, peut être est-ce l'Atlantide que nous cherchons. Après tout, une île continent, située dans l'océan unique de notre planète, l'antarctique est peut être le meilleur candidat pour étayer cette légende d'une terre perdue.Au centre de tous les autres continent, c'est l'île continent rêvée pour permettre des relations entre tous les continents existants.

Ce qui expliquerait comment les contours de l'antarctique ont pu être connus, et retrouvés sur des anciennes cartes, à une époque où le contient était déjà sous les glaces. Nous connaissons depuis peu le contour exact des côtes de ce continent, à cause de la fonte des glaces, alors que certains marins utilisaient des cartes, il y a quelques siècles, où ces données étaient déjà très précises. Ces cartes retrouvées, ont été qualifiées de copies, ces informations sont donc encore plus anciennes, mais nous ne pouvons pas les dater, elles se sont sûrement transmises au gré du temps, et les copies étaient faites lorsque les cartes précédentes commençaient à devenir illisibles. Les anciennes cartes étaient faites sur des peaux de bêtes, ou papyrus, ou support similaire, qui s'abîmait assez rapidement, surtout lors de tels voyages maritimes, il fallait donc les renouveler, on ne peut donc imaginer à quand remonte l'original, ni le nombre de copies faites pour chaque carte.

Les similitudes entre les vestiges des différentes civilisations disparues, peuvent laisser penser à plusieurs hypothèses :

- Elles auraient eu des contacts entre elles, et partageaient leur savoir. Ce qui expliquerait la présence de pyramides partout sur le globe.

- Toutes ces civilisations auraient pu être visitée par une civilisation nomade avancées, voir par une civilisation extra-terrestre.

- Ou alors, elles étaient bien plus avancées que nous le sommes, et dans ce cas, avaient toutes les mêmes connaissances, mais les différences de cultures expliqueraient les légères différences, dans la façon de construire les merveilleux vestiges qu'elles ont laissés. (Tout comme nos gratte ciel, présents dans de nombreux pays mais tous différents.)

En tout cas, toutes ces hypothèses prouvent bien, que l'on n'a pas la moindre idée de qui a bâtit ces vestiges, et encore moins comment ils l'ont fait. Et que l'on n'en est qu'au début de nos découvertes sur le sujet.

Le problème est que l'on ne peut pas dater ces constructions. Avec le temps, elles ont perduré, et donc que les civilisations suivantes les ont modifiées (le lion devenu sphinx), et y ont laissé des traces qui n'ont rien à voir avec ces anciennes civilisations.

Car après tout, est-ce vraiment les égyptiens et mayas qui ont construit de telles pyramides, où les ont-ils juste occupés et leur ont donné une signification différente, ne sachant pas non plus ce que représentaient ces constructions.

L'utilité des pyramides :

Dans ce documentaire, on nous parle de calendrier du cycle planétaire. Du moins pour la pyramide de Gizeh. Mais alors pourquoi avoir construit des pyramides un peu partout dans le monde.

Si la grande pyramide indique le cycle planétaire et annonce un bouleversement auquel nous aurions du mal à survive, Alors pourquoi avoir construit un tunnel et une chambre dans la pyramide? Si elle ne sert qu'à se repérer dans un cycle, pourquoi se prendre la tête à lui rajouter cela, alors que le bâtiment plein aurait suffit? http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1010107-Gizeh_la_pyramide_de_Kheops.jpg

Après des expériences faites sur des aliments, disposés au centre d'une pyramide de même dimension que celle de gizeh, des scientifiques ont constatés que ces aliments se conservaient plus longtemps, lorsqu'on les plaçaient au même niveau que la chambre existante dans la grande pyramide. Alors ne serait-ce pas le meilleur abris pour stocker des denrées, voir s'abriter en cas de fin de cycle. Les pyramides ont montré des propriété, que l'on a encore du mal à comprendre et à expliquer, mais qui ont bel et bien été vérifiées plusieurs fois.

Un peuple qui aurait découvert les cycles de notre planète, ne se serait-il pas construit un refuge, afin de tenter de survivre à une telle situation? Ces civilisations nous ont laissé un message à travers ces bâtiments à l'épreuve du temps, il se peut très bien que ces bâtiments soient restés debout, même après un changement de cycle. Ils seraient alors les endroits les plus sûrs au monde.

En gros, pourquoi ne pas imaginer que les pyramides sont aux anciennes civilisations, la même chose que l'arche pour Noé.

On peut également penser que les anciens temples et pyramides, sont comme des passages vers un autre monde, dimensions, etc... Car après tout, si une civilisation a percé, il y a bien longtemps les mystère du temps ou de l'univers, pourquoi n'aurait-elle pas réussi à créer une porte capable de les traverser ?

Les anciennes constructions, sont souvent en corrélation avec les équinoxes, il y a forcément une piste à creuser là dessous. Mais les pistes sont si nombreuses, qu'il est vraiment dur de se faire un avis sur leur utilité, chacun a sa théorie, on risque de mettre encore énormément de temps à percer ce mystère.

Les sociétés secrètes :

Depuis toujours on entend parler de sociétés secrètes, des templiers aux Ummo, en passant par les illuminatis, ces sociétés sont pleines de mystères. Elles détiennent des informations qu'elles protègent, et son prêtes à tout pour cela.

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTCvNisE5Ty5oHAhumJC7vaJRmvNFLnCIwhsdXWLO0YtjECNxSlSQMais il arrive qu'elles contactent des personnes lambda, ou des scientifiques, par courrier ou autre. C'est le cas des Ummo, une affaire qui a beaucoup fait parler. De nombreuses personnes à travers le monde ont reçu des courriers ummo, avec des informations hallucinantes dedans.

Des extra-terrestres? Les gardiens des connaissances des civilisations antiques ou même disparues?

Après tout, tout est envisageable, si ces civilisations sont humaines, on ne pourrait distinguer un de leur descendant d'un des nôtres. Des archéologues et scientifiques auraient très bien pu découvrir des archives d'une civilisation disparues, technologiquement en avance sur nous. Certaines découvertes sont classées top secret, d'autre sont ridiculisées comme les crânes de cristal. Mais après tout elles doivent avoir leur importance, pour que les informations à leur sujet, soit si contrôlées.

De nombreuses personnes pensent qu'il s'agit uniquement de sectes ou de charlatans qui se cacheraient derrière tout ça. On a tendance à se méfier un maximum, et à avoir peur de ce que l'on ne comprend pas, ou qui nous semble impossible. Mais pourquoi ne pas essayer de voir les choses différemment et de croire un peu à toutes ces manifestations étranges dont les gens témoignent ?

Le scepticisme :

L'homme est doué pour être sceptique, on le voit à travers notre entourage, notre histoire, etc...

nous n'avons plus d'intuition naturelle pour prévenir d'un danger, alors c'est une façon de se protéger, qui en vaut une autre. Mais à être trop sceptique, nous risquons de passer à côté de découvertes fabuleuses et vitales. Quoi qu'il en soit, pour ma part, j'aime penser qu'il faut garder l'esprit ouvert au maximum, surtout face à ces chercheurs, qui consacrent tous leur temps à tenter de prouver ce qu'ils avancent, et qui ne publient jamais leurs théories avant d'être sûrs qu'elles soient plausibles.

Alors rêvons un peu, tentons de voir le monde d'un autre oeil qu'avec celui que l'on nous impose. Nos ancêtres ont fait passer Galilée pour un fou, voulant le brûler, pour ne citer que cet exemple, bien des idées révolutionnaires ont mis du temps à s'imposer et être approuvées. Le problème est que ceux qui sont en avance sur leur temps, sont ridiculisés et dénigrés, et que malgré les siècles, de ce coté là les mentalités n'évoluent pas.

Et je trouve cela bien dommage, si en 2012, les scientifiques n'arrivent toujours pas à imposer leur savoir et à faire ouvrir les yeux aux gens, car si eux n'y arrive pas, qui en est capable?

Un passant 06/02/2016 18:05

L'auteur Sandrine Desse, dans son roman, L'histoire proscrite, propose une théorie assez intéressante à ce sujet:
"...Ebloui, Cyril caressa respectueusement la pierre du
Sphinx. Tout à son bonheur, il en oublia les hommes
armés qui les escortaient. Alexis le couvait d’un regard
souriant. Dominique, en sueur, peinait à les suivre. Son âge
et son poids ne s’accommodaient pas à cette torride
chaleur.
« – Je suis en train de crever d’avoir fait trois pas et tu
voudrais me faire croire que ce sont des humains qui ont
construit ça ? Si c’était le cas, il y aurait plus de squelettes
que de grains de sable, ici ! Alexis lui tapota doucement le
ventre du bout de son index.
– Cher ami, je pense que le principal secret réside dans
une nourriture moins riche…
– Ils étaient sensés porter bien plus sur leur dos que
moi sur le ventre… Bon Dieu, je suis en train de cuire !
Cyril lui lança un regard incrédule, puis son visage
s’illumina.
– Si ça a l’air impossible, c’est qu’ils ne l’ont pas fait.
L’explication la plus logique est toujours la plus proche de
la vérité. Les théories les plus folles circulent pour
expliquer le mode de construction de ces monuments. Une
des théories qui fâchent le plus les égyptologues est celle de
la pierre réagglomérée à partir de calcaire désagrégé émise
par Joseph Davidovits en 1978. Et pourtant, les dernières
recherches scientifiques tendent à lui donner raison,
d’autant plus que le calcaire argileux est naturellement
présent sur les lieux de la construction. Sa théorie visait à
trouver une réponse pratique aux difficultés liées au
transport, au levage ou à l’ajustement très serré des blocs,
ainsi qu’à d’autres questions réputées insolubles comme la
fabrication des statues et des vases de pierre dure aux
formes fines et à l’aspect de surface soigné qui semblent
impossibles à réaliser par des méthodes de taille, surtout à
une époque où l’outillage était essentiellement de pierre et
de cuivre. Joël Bertho va dans ce sens en affirmant que
d’importants blocs de pierres concaves et convexes
s’assemblent parfaitement au millimètre près ce qui est
impossible à faire en taillant les pierres. Avec une
extraordinaire mauvaise foi, Jean-Claude Golvin a retoqué
ces théories en répondant que la provenance de toutes les
sortes de pierres constituant les pyramides est parfaitement
connue, les pierres des assises étant en calcaire silicieux
provenant de Gizeh même où les carrières sont encore
visibles, le parement venant de Tourah et le granite des
chambres funéraires étant issu des carrières d’Assouan. Il
ajoute en conclusion qu’il ne voit pas pourquoi les
Egyptiens se seraient compliqué la tâche en fabriquant de
la pierre alors qu’ils en avaient à revendre. On pourrait lui
répondre en lui disant qu’ils l’ont fait pour les mêmes
raisons que nous préférons utiliser aujourd’hui le béton
pour nos constructions. Ça facilite la manutention, et ça
améliore l’étanchéité et la solidité de la structure. Mais si je
crois que Davidovits a raison sur le principe, je crois qu’il
se trompe sur la méthode. Il est compliqué de trouver de
l’eau dans le désert, or c’est un élément essentiel pour
agglomérer la poudre de calcaire et un liant quelconque.
Par contre, le soleil est généreux… Avez-vous entendu
parler du four solaire d’Odeillo ? Grâce à lui, on peut
obtenir en quelques secondes des températures supérieures
à 3500°C. Pour en construire un, il suffit de savoir
fabriquer des miroirs. Or, on en a régulièrement retrouvé
dans les sépultures. Et le calcaire entre en fusion à 840°C
seulement. Ce sont bien des pierres moulées. Fondues et
moulées. Ces hommes ne se sont pas inutilement épuisés à
transporter ces pierres monumentales. Ils ont tout
simplement transporté des sacs de poudre calcaire jusqu’au
four solaire et les ont fondus puis moulés directement sur
place, un peu comme nous le faisons avec une
bétonnière…
– Enfin, Cyril, on ne peut pas faire fondre une roche…
Objecta doucement Dominique.
– Ah, c’est nouveau, ça ! Et le magma, c’est quoi, à
votre avis ? De la roche fondue ! Ils n’étaient pas plus bêtes
que nous, nos anciens… Il n’y a aucune raison qu’ils
n’aient pas compris ce phénomène naturel. J’en veux pour
preuve qu’une étude paléomagnétique des deux grandes
pyramides d’Egypte a été récemment menée. Elle est basée
sur l’hypothèse que si les blocs ont été fabriqués in situ par
agglomération leurs moments magnétiques auraient été
tous parallèles, orientés à peu près dans la direction nordsud.
Toutefois, si les pyramides ont été construites à partir
de blocs naturels, extraits et transportés depuis les carrières
voisines, ayant subi une rotation aléatoire au cours du
transport et de la construction, alors les directions de leurs
moments magnétiques seraient orientées au hasard.
L’étude conclut que les paléodirections des trois
échantillons présentent l’orientation commune nord-sud,
ce qui permet de penser qu’ils ont été effectivement
produits in situ.
– Je veux bien, Cyril, mais si le revêtement des
pyramides est effectivement en calcaire, si on le soumet à
une décharge électromagnétique, elles tombent en
poussière. Remarqua Alexis.
– Le docteur Philip Callahan a mesuré le calcaire qui
couvre la grande pyramide. Il est diamagnétique. Le granit
rose utilisé à l’intérieur du bâtiment est en revanche l’une
des substances les plus paramagnétiques qui existent. C’est
un sarcophage efficace contre le magnétisme et qui permet
de protéger les matériaux du monument. Il n’est d’ailleurs
pas exclu que des grains de silice aient été volontairement
ou accidentellement mélangés en quantité infinitésimale
au calcaire en fusion, l’émaillant de petits morceaux de
verre qui est un bon isolant si je ne m’abuse.
– Vous avez raison, mais je ne vois pas de traces de
verre autour de nous. Un four d’une puissance telle qu’il
permet la fusion du calcaire aurait transformé le sable qui
l’entourait en verre et nous en aurions des traces visibles !
– Et le verre lybique ! Il y en a 6500 km carrés… Que
vous faut-il de plus ?
– Le désert lybique… Ce n’est pas à côté ! Ça ne plaide
pas en faveur de la fusion et du moulage in situ…
– Je vous le répète : ne les prenez pas pour des idiots,
ces Egyptiens ! Ce verre lybique n’est pour moi que la
preuve qu’ils ont testé leur méthode et leur matériel avant
de passer aux choses sérieuses. On n’a pas construit la
première bétonnière sur le chantier de l’Empire State
Building, nous !
– Alors pourquoi n’y a-t-il pas de verre autour des
pyramides ?
– Parce que le four n’était pas au sol, tout simplement.
Puisqu’il est communément admis qu’ils maîtrisaient l’art
des échafaudages… Je ne vois pas ce qu’il y a d’impossible
à cela…
– CQFD ! Conclut Dominique en lui donnant une
grande bourrade dans l’épaule...."

capharnaum 11/10/2012 21:46


[...]Si la grande pyramide indique le cycle planétaire et annonce un bouleversement auquel nous aurions du mal à survive, Alors pourquoi avoir construit un tunnel et une chambre dans la
pyramide? Si elle ne sert qu'à se repérer dans un cycle, pourquoi se prendre la tête à lui rajouter cela, alors que le bâtiment plein aurait suffit?[...]

Bonsoir blog64,

après avoir visioné ce documentaire, je suis resté moi aussi sur ma faim car, je n' ai rien compris à l' explication ésotérique de Jacques Grimault. Heureusement, sur le thème des cataclysmes
terrestres, je lui préfère celle développée dans la théorie du message d' avertissement. Elle parle
en gros de cycles diluviens, qui seraient provoqués par un déplacement de la croûte terrestre, selon la théorie de Charles Hapgood, et dont la cause serait une décharge électrique céleste.

Cette théorie est également basée sur celle du mécanisme secret, dont les auteurs sont
Lheureux et Martin, qui prétendent que la chambre du roi serait un mécanisme à eau, dont le but serait de révéler l' emplacement de la vraie chambre du pharaon dans la pyramide de Khéops. En
fait, la théorie du message d' avertissement va plus loin que toutes les précédentes, en les extrapolant ou en les complétant.

[...]Un peuple qui aurait découvert les cycles de notre planète, ne se serait-il pas construit un refuge, afin de tenter de survivre à une telle situation? Ces civilisations nous ont laissé
un message à travers ces bâtiments à l'épreuve du temps, il se peut très bien que ces bâtiments soient restés debout, même après un changement de cycle. Ils seraient alors les endroits les plus
sûrs au monde.
En gros, pourquoi ne pas imaginer que les pyramides sont aux anciennes civilisations, la même chose que l'arche pour Noé.[...]

Là encore, dans la théorie du message d' espérance, qui est complémentaire à celle ci-dessus, il y aurait la "révélation" de l' existence d' une chambre cachée dans le bâtiment, ainsi que la
description très sommaire de son contenu. Ce qui est intéressant, parmis toutes les théories existantes sur Khéops, en incluant même la théorie officielle qui n' est rien d' autre qu' une théorie
ésotérique, c' est qu' elles sont toutes les deux rationelles et rigoureuses dans leur raisonnement.

Le documentaire de La révélation des
pyramides est passionant à regarder, et il a l' avantage de très bien se marier avec la théorie du message d' avertissement.

blog64 18/12/2012 15:59



Le documentaire en version française sera diffusé ce soir sur la chaine planète +



Milan 09/09/2012 23:19


La revelation des pyramides, le fichier Kmz pour Google Earth !


http://www.4shared.com/archive/E_yTJaDT/LA_RVLATION_DES_PYRAMIDES.html

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog